samedi 30 mars 2019

Conférence Débat



Énergies renouvelables : l'éolien, une solution pérenne ?

Vendredi 3 mai 2019 à 18h00

Commanderie d'Epailly, 21520 COURBAN

Association des Amis de la Commanderie d'Epailly



vendredi 29 mars 2019

Yonne : Urgence éoliennes autour d'Ancy-le-Franc

Pétition

Non à l’implantation anarchique des parcs éoliens, bientôt la construction de 4 parcs éoliens supplémentaires :

Argenteuil……………..7 éoliennes de 180 m
Villiers-les-Hauts….. 6 éoliennes de 200m
Ravières………………. 10 éoliennes de 200m
Aisy/Cry/Nuits……... 18 éoliennes de 240m

Soit 59 éoliennes dans un rayon de 10 km autour d’Ancy-le-Franc, et bientôt 144 dans un rayon de 25 km.

Les paysages de la vallée de l’Armançon sont définis comme « emblématiques, voire d’exception ». (source : carte des sensibilités paysagères du département de l’Yonne)

Le Château d’Ancy-le-Franc, construit à la Renaissance, est second après le château de Fontainebleau pour la richesse de ses peintures murales. 

Classé monument historique avec son parc de 50 hectares, le château d’Ancy-le-Franc 
est maintenant le troisième monument le plus visité de l’Yonne après Vézelay et Guédelon.

Le tourisme est pour la vallée de l’Armançon (Tonnerrois et Montbardois) un levier essentiel de développement : tourisme vert, véloroute, randonnées, gîtes et chambres d’hôtes, tourisme en bateau sur le canal de Bourgogne.

Non à la dégradation de notre territoire.

Faisons entendre notre voix, signons la pétition !

mercredi 13 mars 2019

YONNE

Bonjour à tous

Nous risquons de voir 4 projets éoliens se développer dans un rayon de 8 km autour d'Ancy-le-Franc (43 à 54 éoliennes) : Argenteuil-sur-Armançon, Villiers les Hauts, Ravières, Nuits/Aisy/Cry. Ces projets sont tout particulièrement suivis par l'Association Paysages et Forêts de l'Armançon.
Le premier des 4 projets à faire l'objet d'une enquête publique est celui d'Argenteuil sur Armançon (7 éoliennes). L'enquête est ouverte du 8 mars au 11 avril. Nous avons adressé un courrier aux maires des 17 communes qui se trouvent dans un rayon de 6 km et qui doivent donner leur avis, ainsi qu'à d'autres communes qui seront aussi impactées (visibilité, luminosité nocturne, tourisme, le parc étant en surplomb de la vallée de l'Armançon).
Il est très important que nous soyons nombreux à nous exprimer. Cela aura plus d'impact et pourra influencer la décision du Préfet. Vous pouvez diffuser (transférer) ce mail à vos familles, vos amis afin qu'ils puissent participer à cette enquête publique (y compris par mail) . Tout le monde peut participer y compris les personnes n'habitant pas la région ou résidant à l'étranger. Près de nous plus de 1.000 personnes ont réagi à un dossier assez semblable !

Le dossier est disponible sur le site de la Préfecture https://www.registre-dematerialise.fr/1165 et pourra être consulté à la mairie d'Argenteuil. Vous trouverez ci-joint quelques éléments pour vous accompagner dans votre démarche de participation à l'enquête publique.

- un modèle de lettre ou de mail à personnaliser et compléter pour émettre votre avis défavorable : votre avis daté et signé peut ne comporter qu'une ou deux phrases résumant les raisons pour lesquelles vous vous opposez à l'implantation des 7 éoliennes.

une fiche listant quelques arguments et questions.
Remarque : chaque membre majeur d'une même famille peut participer à cette enquête publique en exprimant personnellement son avis (une lettre ou un formulaire par personne).Vous pouvez envoyer votre avis

- par la poste : M. Patignier, Commissaire Enquêteur, Mairie, 89160 Argenteuil sur Armançon.

par mail  à l'adresse suivante : enquete-publique-1165@registre-dematerialise.fr

L'enquête se terminera le jeudi 11 avril à 18 h. Nous vous remercions de votre implication et sommes à votre disposition pour répondre à vos questions.
Bien cordialement

Hervé Biju-Duval, Président de l’Association Paysages et Forêts de l'Armançon (www.apfa89.org)

NB Pour ceux qui souhaiteraient de l’aide ou plus d’information, nous organisons un Atelier d’information le samedi 16 mars de 15 h à 17 h à Ancy-le-Franc (Salle Bleue – Entrée par la mairie)    

mercredi 6 mars 2019

Yonne : STOP aux éoliennes à Chablis.

Les vignerons et la population n’en veulent plus !

Jean-Marc Brocard, Vice-Président de l’association VENTS CONTRE AIR et vigneronà Chablis, s’oppose vivement au projet d’installation prochaine de 7 nouvelles éoliennes dans la région chablisienne. En jeu notamment, l’économie de toute une région avec le tourisme en plein développement, le bien-être quotidien de la population environnante ainsi que la préservation de la beauté d’un paysage exceptionnel dont les vignes font partie intégrante. Et bien évidemment le respect de la décision d’une population qui a fait connaître son choix dans une toute récente enquête d’utilité publique...

Jean-Marc Brocard: « Ces nouvelles éoliennes vont dénaturer le paysage. Les paysages de la Bourgogne sont inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco: ils sont magnifiques, le monde entier vient pour les découvrir et en profite pour prolonger un séjour bourguignon à Chablis. Que retiendront-ils de nos paysages? Des éoliennes tout autour d’eux. Est-ce cela que nous voulons pour promouvoir notre patrimoine, notre histoire et par-dessus tout notre authenticité ? Se cacher derrière la proposition de créer un « nouveau paysage » hybride, mi-industriel, mi-naturel est utopique. La dimension de ces machines monstrueuses va tout gâcher. Une série de machines colossales, visibles de différents lieux constitutifs de notre richesse culturelle, oblige à une contestation radicale de leur gigantisme et de leur incongruité. Oui, nous avons une tradition du paysage très visuelle en France. Nous considérons que ce qu’il y a à protéger dans un paysage, c’est le patrimoine, ce qui est classé. Le magnifique panorama de la colline des grands crus de Chablis doit-il se résumer à un spectacle d’éoliennes créant un effet d’encerclement de mâts culminant à 150 mètres de haut? Tout récemment, la très large majorité des personnes qui se sont exprimées lors de l'enquête publique auprés de Mr Le commissaire enquêteur - le rapporteur auprès du préfet sur cette affaire - a dit haut et fort: « Nous ne voulons pas d'une cohorte de géants de fer dans notre jardin ». A noter que la commune concernée est opposée à ce projet ainsi que la grande majorité des communes voisines consultées. Comment ne pas être étonné que le résultat de cette concertation débouche sur une enquête d’utilité publique où l’on lit les conclusions d’un commissaire en plein désaccord avec toute une population et ses élus ? En matière de qualité des espaces publics la nécessité s’est imposée d’établir des règles. Ce sont celles que font appliquer les Architectes des Bâtiments de France ou des monuments historiques, les Sites Patrimoniaux Remarquables, les Commissions Départementales de la Nature, des Paysages et des Sites (CDNPS) ou celles qui président à la délivrance des permis de construire. Étrangement, en ce qui concerne les éoliennes, cette règle se voit battue en brèche par une réglementation de complaisance. Chablis et sa région sont un magnifique jardin où nous continuerons de planter, par ici des arbres, par là des vignes. Refuser de voir la dénaturation d’un site quand un industriel prétend imposer des machines à un territoire jusqu’alors préservé est indécent. Forcer toute une population à en supporter la présence indiscrète est indigne de notre culture et de notre histoire. »

CONTACTS PRESSE
VITABELLA - Guillaume JOURDAN : +33 6 82 36 68 67 / info@vitabella.fr
Association VENTS CONTRE AIR - Sylvain FROCHOT : +33 6 26 02 10 79


Pétition :